Cérémonies

La 4e édition du festival international de cinéma et mémoire commune de Nador démarre en fanfare

Le complexe culturel Marchika a abrité hier, lundi 4 mai 2015, l’ouverture officielle de la 4e édition du festival international de cinéma et mémoire commune de Nador, en présence de M.Abdeslam SEDDIKI, ministre de l’emploi et des affaires sociales, président du festival, M.Abdesslam BOUTEYEB, président du centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix, directeur du festival, M. Sarim FASSI FIHRI,le directeur du centre cinématographique marocain, les autorités locales, les notables de la ville, des invités du festival venus de pays africains, européens et latino - américains et d’une pléthore d’artistes (acteurs, réalisateurs, chanteurs, peintres…). Cette fête annuelle du septième art qui commence à gagner en ampleur et en qualité a été animée par Mountassir. Le programme riche et varié a débuté par la musique à travers la très belle voix de Fettah Ngadi qui a annoncé la couleur par deux chansons mélodieuses.

La parole ensuite a été donnée à M.BOUTEYEB qui a insisté sur l’impact du festival sur la ville et la région tout en soulignant les difficultés et les embûches que le centre a rencontrées lors de la mise en place du projet. Lequel projet a été un rêve qui s’est concrétisé de fort belle manière. Il a également remercié tous ceux qui ont participé ou qui participent de façon continue à la tenue et à la réussite de cet événement culturel exceptionnel.

De son côté, M. SEDDIKI qui s’est exprimé en arabe, en français et en amazighe, pour mettre en valeur la richesse et la diversité linguistiques du Maroc a surtout mis l’accent sur l’ouverture et l’hospitalité qui sont les valeurs immuables des Marocains. Il a appelé également à la tolérance, à la paix, à la démocratie, à la fraternité et à l’ouverture.

Ensuite un teaser qui est en fait une rétrospective a été projeté pour rappeler aux esprits les moments forts des trois éditions précédentes. Et comme ces manifestations sont souvent l’occasion de témoigner de la reconnaissance aux personnes qui contribuent par leur art à la diffusion des valeurs humaines et à l’enrichissement du patrimoine humain universel, les organisateurs ont décidé de rendre hommage au chanteur engagé Marcel KHALIFA et au réalisateur marocain Saad CHRAIBI.

Le public a vécu lors de cette soirée indélébile des moments d’émotion intenses à l’occasion de la projection d’un court métrage intitulé A la mémoire de mon père, réalisé par Farid REGRAGUI et qui a révélé l’immense talent d’acteur de Mohamed Amine TAIDJ qui souffre de la trisomie 21. Enfin, et après la projection d’extraits des films en compétition, les membres des trois jurys (documentaires, longs métrages de fiction et comité scientifique) ont été présentés officiellement au public.

Azelarab QORCHI
Télécharger la version PDF

Les images

Image 01
Image 02
Image 03
Image 04
Image 05
Image 07
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08
Image 08

Sponseurs du festival

AVEC LE SOUTIEN DE :